Champignons et fertilité par Hervé Coves


en moyenne 40 champignons mycorhizien sur 4mm de racine de pommier, au plus 186
certains champignons permettent de prélever le phosphore dans l’environnement
du phosphore se diffuse sur plus de 1000m2 en moins de 10 jours
les champignons solubilisent la potasse de la roche mère
Intervention d’Herve Coves, fixation d’azote

Elisa Taschen du CNRS : les glucides et les protéines passent d’une plante à l’autre par l’intermédiaire des champignons : les plantes s’échangent leur sève.
20% de l’azote fixé par les légumineuse se retrouve dans les plantes autour
dans la nature les ressources alimentaires pour les plantes sont répartis de façon hétérogène. Les animaux peuvent se déplacer. Les plantes ont mis en place des communautés d’échanges des ressources.
Le lien crée la symbiose, l’arbre donne 20% de son énergie aux champignons.
champignon diffuseur d’information
quand un haricot vert se fait attaquer par un puceron, il épaissit ses parois cellulaires, quand le haricot vert est bien mycorhizé l’ARN portant l’info de l’attaque circule dans la sève et via les champignons circules dans les haricots voisins, ce qui permet à la plante d’à côté d’anticiper l’attaque
une plante produit 1000 fois plus d’ARN de ce dont a besoin pour elle même : 1000 plantes sont protégées par une seule.
les mycorhize entre plantes existent depuis au moins 70 millions d’années : les emails entre plantes
sur les plants de tomates 1200 ARN différents qui circulent dans les réseaux mycorhiziens
certains messages traversent la barrière spécifique, une aubergine attaquée par un mildiou peut être comprise par une tomate
une plante âgée garde une mémoire immunitaire disponible aux arbres plus jeunes
la lisière est un écotone, elle peut relayer l’info depuis le vieil arbre vers mes plantes
les asiminiers ne poussent pas bien chez nous car nous n’avons pas les bonnes communautés fongiques pour les accueillir
une prairie diversifiée avec des animaux qui contiennent la lisière
guilde de plante syntaxon : noyer – fraisier – violette –
Base de donnée Sophy
l’ensemble des syntaxons va créer un biotope
l’association des biotopes va créer un terroir
l’hétérogénéité du milieu le rend dépendant des champignons, plus il y a des champignons plus le sol est fertile
une plante cède 20% de sa sève aux champignons

Arnaud Meillarec

Depuis 2015, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. En 2017, il co-fonde l'association "Cordemais en permaculture".