Fin février 2020 au jardin-forêt

Entre les retards dans les semis, les poules qui s’échappent et la pluie en continue depuis cet automne, je n’ai réussi cette année aucun de mes engrais verts.
Heureusement les végétaux perpétuels sont là pour pallier aux manquements du jardinier et aux aléas climatiques.
Petit tour de jardin en cette fin février 2020, qui n’est pas très différente de la fin février 2019 ni de la fin mars 2018.

Arnaud Meillarec

Auteur, conférencier, conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il a fondé et anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire