Premier achat groupé et Groupement d’Achat Solidaire

En janvier 2020, nous avons organisé notre premier achat groupé. Nous avons ensemble commandé plus de 380 arbres à planter sur le territoire 🙂

383 arbres à planter 🙂

A cette occasion nous avons testé l’outil Cagette pour la gestion des paiements. Ce logiciel a été développé pour les groupements d’achat solidaire.

Groupement d’achat solidaire

En quelques mots, il s’agit d’une AMAP pour ce qu’on ne trouve pas dans une AMAP.
Cela permet de mutualiser les achats de produits sains, locaux, non périssables.

Une façon d’encourager la production locale de qualité, de se rencontrer entre consomm’acteur, de créer du lien social et de se réhabituer progressivement à effectuer nos achats à proximité de chez nous.

Pour commencer, on peut simplement acheter des arbres, des rhizomes de houblon, de la bière … en commun.

Quelques exemples pour inspiration :

La Coop du Coin, une épicerie sous forme participative à Saint-Nazaire

Tout le monde participe et profite du lieu et des produits à des prix accessibles
Pour que le modèle fonctionne, 3 mots clés pour cette future épicerie : Coopératif, Collectif, Participatif
https://lacoopducoin-epicerie-cooperative-participative.fr/

Le goût d’ici

Le goût d’ici un marché bio et local en ligne, entre Redon et Rennes, 11 dépôts et 29 producteurs.

la compagnie du Gase de Rezé

« Une quarantaine de foyers s’approvisionnent pour ses produits secs : farine, riz, pâtes, lentilles, haricots, sarrazin, café, chocolat, huile… Ainsi que les produits d’hygiène. » Ils ne perdent pas de temps à choisir entre deux marques, un seul produit par catégorie est proposé.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/pres-de-nantes-entre-voisins-ils-gerent-leur-epicerie-le-gase-5997355

Le GAZE du Pot Commun

L’association Le Pot Commun a créé en 2007 un groupement d’achats. De cette première expérience est née l’envie d’aller plus loin, avec une formule nouvelle : un « mix » entre groupement d’achats et épicerie. Ce projet s’est traduit par la mise en place en 2008 d’une épicerie associative, autogérée, locale et solidaire. Ce qu’on a appelé le GASE (Groupement d’Achat Service Épicerie).
http://www.lepotcommun.com/association/le-gase

SCOPELI

Une démarche participative pour une alimentation saine accessible à tous : SCOPELI se trouve à la jonction d’enjeux en termes d’alimentation durable, de citoyenneté active et de mixité sociale.
C’est un groupe de personnes de la région nantaise, issues du monde de l’Économie Sociale qui ont mis en place ce projet. Leurs expériences diverses de l’Éducation Populaire, des coopératives et de la communication les ont réunies, au hasard de leurs rencontres.

Ils ont voulu réaliser localement ce que d’autres projetaient dans d’autres villes en France, à partir de réalisations à l’étranger (Park Slope à New York) et également la mise en place du supermarché coopératif et collaboratif «La Louve», dans le 18e arrondissement de Paris.

https://www.scopeli.fr

L’arche, épicerie sociale et solidaire à Donges

L’association a pour but, la création et l’ouverture d’une épicerie sociale et solidaire et d’un espace d’échange au cœur de Donges, dans un esprit d’égalité et de partage en privilégiant la vente de produits bio et de qualité issus des circuits courts et locaux .

C’est un projet local de lutte contre les inégalités alimentaires et l’isolement social. Ces produits seront vendus à des tarifs préférentiels aux personnes en situation de précarité,grâce aux partenaires de notre commune comme la mairie et le C.C.A.S. ( Centre communal d’action sociale) mais ils seront également disponibles pour tous.

En fait, on s’est posé beaucoup de question pour la création de cette épicerie :

Pourquoi tout le monde ne peut se nourrir comme il le souhaite dans un pays et une commune comme le nôtre.

Quelles sont les personnes exclues, savoir les identifier : personnes âgées, parents isolés, personne seule, étudiants en précarité… et bien d’autre encore et surtout pourquoi le sont-elles et comment peut-on les aider.

De quelles solutions disposent ces personnes dans notre système aujourd’hui et du coup est il réellement adéquate….

Quelles seraient les solutions afin que tous puissent accéder à une alimentation saine et moins couteuse?

Comment aider ces personnes au quotidien afin qu’elles se sentent moins exclues et pouvoir le réinsérer socialement dans leur vie quotidienne ?


De ces réflexions, sont nés un constat évident :

la création d’une épicerie sociale avec un espace annexe, un lieu d’échange, de partage et de convivialité. Donnant un accès libre à des produits de consommation courante et de première nécessité à des tarifs préférentiels pour les personnes en difficultés.

Ensuite pourquoi solidaire :

l’épicerie à le souhait de ne faire aucune différence, et aucune discrimination entre tous les clients, il est donc devenu évident que l’épicerie devait être ouverte à tout le monde, afin de créer une mixité sociale. Ainsi, chaque client venant à l’épicerie participe de façon solidaire à cette épicerie, simplement en achetant les produits.
https://larchedonges.wixsite.com/website

Arnaud Meillarec

Auteur, conférencier, conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il a fondé et anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire