Le gel, une belle opportunité d’observation

3 janvier au matin, il a gelé cette nuit, la nature est couverte de givre.
Je profite de cet épisode glacé pour observer le jardin et comprendre quelles en sont les zones les plus froides.

Je note au passage l’effet du gel sur la végétation, remarquant que les fèves sont beaucoup plus sensibles que les pois, que la phacélie bien que de réputation gélive semble bien résister.

Vous remarquerez que nulle part la terre n’est apparente, il est très important de préserver la vie du sol du gel durant l’hiver, grâce à un important paillage ou une dense couverture végétale.

Pour être précis, j’aurais pu noter la température minimale atteinte cette nuit, puisque les plantes ont un niveau de rusticité leur permettant de résister à une température minimum. Il faudrait que j’installe un thermomètre indiquant les maximales et les minimales à l’extérieur.

Tout au long de la journée, il est possible d’observer l’arrivée du soleil dans le jardin et comment les végétaux vont y réagir.

Arnaud Meillarec

Conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire