Lettre de printemps, 2021


Bonjour à toutes et à tous,
le contexte sanitaire ne nous permettant de tenir une assemblée générale en présentiel pour l’instant, voici quelques nouvelle de notre association, le bilan de l’année écoulée et des perspectives.

Présentation de l’association Cordemais en permaculture

Cordemais en permaculture a été créée fin 2017 et a proposé en trois ans 17 ateliers sur le jardinage avec le vivant pour une centaine de personnes différentes.

Nous souhaitons
– prendre soin du vivant, c’est à dire des humains mais aussi des non humains que sont les animaux, les plantes, les champignons, les bactéries, domestiqués ou non, car nous constituons tous ensemble une communauté de vie,
– apprendre ensemble,
– partager et créer des communs

Cordemais en permaculture : prendre soin de vivant, apprendre ensemble et partager l’abondance

Gouvernance

Nous sommes aujourd’hui 8 coordinateurs bénévoles tous co-présidents de l’association dont nous partageons ainsi les responsabilités.
Les prises de décisions se font par consentement au sein de commissions formées par affinité des membres. Celui qui propose une idée en est le responsable. Il la présente en commission et la modifie selon les retours des autres membres. Si personne n’est contre, l’idée est acceptée.
De cette façon, les projets sont portés par ceux qui y croient.

Bilan 2020

Si en 2020, en raison du contexte sanitaire, nous n’avons pas pu nous rassembler aussi souvent que nous l’aurions souhaité, nous avons continué à construire une culture commune, en échangeant sur de nombreux sujets grâce à notre groupe de discussion interne (presque 100 membres), et en élargissant notre bibliothèque partagée qui contient désormais plus de 25 ouvrages.

Nous nous sommes rassemblés, lors d’un atelier sur le design en permaculture et quatre rencontres au jardin-partagé de la Quenaudais à Cordemais.
Le groupement d’achat solidaire a été lancé et nous avons ensemble en 2020 acheté plus de 500 arbres : 383 arbres en janvier et 149 en octobre.

Perspectives 2021

Notre association est un organisme en perpétuelle évolution, dont les actions et objectifs fluctuent en fonction des aspirations et des énergies de ses membres. Comme dit maître Yoda : « vous y trouverez ce que vous y apporterez » 😉

Le mot de l’année est l’autonomie. Voici quelques projets que nous développerons en 2021, présentés sous cet angle :

Bibliothèque partagée : la section « agronomie et jardinage » étant désormais bien fournie, nous dédions en ce moment la ligne éditoriale aux penseurs de l’écologie : Descola (anthropologie), Morizot (rapport au vivant), Illich (écologie radicale)… L’objectif est de disposer collectivement de bases théoriques pour mieux appréhender les enjeux écologiques d’aujourd’hui. Et y répondre !

Nouveautés décembre 2020


Coopérative d’usage : dans le milieu agricole, les coopératives permettent de mutualiser l’achat et l’utilisation de matériel coûteux. Pourquoi ne pas développer une telle coopérative entre nous ? L’association possède déjà une campagnole et une pitchounette (deux outils de travail léger du sol) mises à la disposition des adhérents sur demande. Les idées de matériel supplémentaire ne manquent pas : broyeur végétal manuel, presse-motte, pince à greffer, tarière… Comment continuer à financer et organiser un fonctionnement équitable et ouvert à tous ?

La campagnole

Ateliers d’autonomisation : jardinage, récup de palette, cuisine … : apprenons ensemble les uns des autres comment progresser dans notre autonomie personnelle et collective. Il s’agit de l’activité « historique » de l’association.

Groupement d’achat solidaire : se responsabiliser par rapport à notre consommation, établir des liens privilégiés avec les producteurs, réduire les coûts en supprimant les intermédiaires, mieux appréhender les modes de production, créer un prétexte pour nous retrouver régulièrement, gagner en autonomie et en pouvoir de non-achat… tels sont quelques uns des enjeux du groupement d’achat solidaire.

Nous avons déjà acheté en commun des arbres, des graines, des fruits andalous, des poules, des lentilles, des pommes de terre, du fromage de chèvre, du comté, de la bière. Le mode de fonctionnement de ces achats doit encore être éprouvé.

la Cordée : étant donné que nous voudrions toujours aller plus loin dans l’inclusion et la portée de nos actions, afin d’encourager et de valoriser l’engagement de chacun dans le groupe, nous réfléchissons à un système éthique de partage (SEP) pour organiser le développement de notre autonomie individuelle et collective sur le territoire, basé sur des valeurs écologiques et sociales. La cordée, pour s’accorder à Cordemais, on ne doit pas pouvoir trouver un nom avec plus de jeux de mots 😉

On se revoit très vite !

Nous ne savons pas de quoi demain sera fait, mais vous pouvez compter sur notre énergie et nos convictions pour continuer à construire ensemble le territoire dans lequel nous voulons vivre durablement.
Si vous vous retrouvez dans nos valeurs, partagez ce message et rejoignez nous !

Arnaud Meillarec

Auteur, conférencier, conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il a fondé et anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire