Paillage, fèves, engrais verts et champignons

En cette mi-octobre, alors que la saison estivale se termine, il est temps de préparer le jardin pour l’hiver.
J’ai récupéré des feuilles mortes et de la tonte de pelouse de mes voisins pour pailler mes zones de culture permanente et ai semé des fèves ou des petits pois, de l’ail et des oignons.

Les fèves étant des légumineuses, elles permettent de fixer l’azote de l’air dans le sol. Les oignons et l’ail – tout comme les poireaux – étant des alliacés, ils fixent du souffre ce qui aide les plantes associées à lutter contre les maladies cryptogamiques comme la cloque du pêcher ou le midldiou. C’est pourquoi je sème cette association au pied de tous mes arbres et le long des haies fruitières.
Cela permet de faire le tour du jardin et de l’observer précisément au ras du sol. Je découvre et redécouvre des poireaux perpétuels, des fraises, des champignons, des salades spontanées, des fleurs.
Un grand moment de communion entre le jardinier et son jardin 🙂

J’ai également effectué les semis d’engrais verts, très dense et le plus diversifié possible : sarrasin, avoine, vesce, phacélie, moutarde, luzerne, orge.
Les engrais verts ont pour objectifs de capter les éléments nutritifs du sol afin d’éviter leur lessivage, de créer de la biomasse sur place, de décompacter le sol par l’action des racines, de nourrir les mycorhizes et la vie du sol…
Je les ai installés sur la zone où je cultiverai les pommes de terre l’année prochaine, ainsi que dans mes enclos à poules. Vu la sécheresse actuelle, j’ai arrosé abondamment.

Zone semée de multiples engrais verts

Il reste quelques récoltes de fruits et légumes, les dernières tomates, des graines à récolter, des courges à grossir pour en récupérer les semences…

Arnaud Meillarec

Conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire