Prises de notes : Ferme légère, épisode Next


Ferme légère
habitat à 250 000 euros pour 10 personnes, maison bioclimatique, 11ha de terrain
mode de vie collectif et décroissant
l’idée d’effondrement est partagée par tout le monde
toutes les pièces sont partagées sauf les chambres
cuve de récupération d’eau de pluie de 120 m3
75% d’autonomie en légumes
22m2 de photovoltaïque
consommation électrique divisée par 10 par rapport à la moyenne nationale
chacun donne 19 h par semaine au collectif : vie collective, jardin ou bâtiment
1 travail à l’extérieur, des activités sur la ferme
l’avantage du collectif c’est qu’on est jamais tout seul, l’inconvénient c’est le même
le collectif c’est pas forcément vivre ensemble sous le même toit
on a manqué de place pendant 3 ans, d’où la difficulté de se retrouver seul , en particulier en couple
ça ne sert à rien d’être autonome si on est pas amis avec ses voisins
vivre simplement afin que d’autres puissent simplement vivre
stages d’une semaine en immersion avec des ateliers sur l’effondrement
la résilience tout seul c’est très fragile, ça n’a pas de sens

Arnaud Meillarec

Auteur, conférencier, conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il a fondé et anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire