Test de garnissage pour le tombereau

A la différence du harnachement du cheval pour tirer un outil en travail du sol ou une grume de bois en débardage, atteler une charrette, une calèche ou un tombereau nécessite un équipement permettant de freiner ou d’arrêter le véhicule sur roues d’une part, et de répartir la charge transmise par les brancards sur l’animal d’autre part.

Nous avons essayé le matériel utilisé pour l’attelage d’un tombereau afin de vérifier les dimensions et de s’entraîner, nous et Diaule, à sa mise en place.

Attention : sur ces photos, le matériel n’est pas bien positionné sur notre jument et nous avons utilisé des bâtons en guise de brancards.

En plus du traditionnel collier que nous utilisons en débardage, nous installons à l’arrière du cheval un reculement permettant de contrôler la poussée vers l’avant, empêchant ainsi l’engin de percuter le cheval.

Le reculement permettant de freiner le véhicule à l’arrière

La sellette bâtine placée sur le dos va répartir la charge transmise par les brancards.

La sous-ventrière placée entre le collier et le porte-brancard. Ici un bâton simule le porte-brancard.

La sous-ventrière retient la poussée ‘vers le haut’ des brancards.

Il manque deux chaînes rattachées à chaque brancard : une chaîne reliant le brancard au collier pour transmettre la traction ‘vers l’avant’ de l’animal au véhicule, une chaîne entre le reculement et le brancard pour bloquer le véhicule qui risquerait de percuter l’arrière du cheval.

Nous recherchons maintenant un tombereau pour pouvoir atteler Diaule…

Arnaud Meillarec

Auteur, conférencier, conseiller en jardinage avec le vivant, il met en place le Jardin-forêt des marais alliant arbres, plantes pérennes et annuelles sur 1000m2. Il a fondé et anime l'association "Cordemais en permaculture".

Laisser un commentaire